jeudi 28 septembre 2017

a matter of colour - une histoire de couleur

Je veux me teindre les cheveux mais ne peux pas car je suis en recherche d'emploi et ça me rend malheureuse. Vous voyez, je n'aime que les couleurs non naturelles. Quand je pouvais me le permettre, j'ai eu les cheveux magenta, magenta avec des pointes noires comme des queues d'hermine (pour me moquer de la mode des mèches rouges chez les brunes), j'ai eu des mèches émeraude un cours temps, j'ai eu les cheveux roses derrière avec les mèches encadrant le visage violettes. Ce n'est pas un caprice. Je ne me sens moi qu'avec ces couleurs. Je ne me reconnais pas dans le miroir, je sais juste intellectuellement que c'est moi; en photo, encore moins sauf si je reconnais mes vêtements. Ces couleurs sont donc une façon de me réapproprier mon apparence.

I want to dye my hair but I can't because I'm job searching, and it makes me sad. You see, I only like unnatural colours. When I could get away with it, I had magenta hair, magenta with black strands like hermine tails (to mock the trend for brunettes to have red highlights, which I felt unadventurous), I had émerald strands for a short time, and I had violent pink with purple around the face. It's not a whim. I feel myself only with those colours. I can't recognize myself in the mirror; I only know it's me intellectually. I recognize myself even less in pictures, unless I recognize my clothes. So these hairdyes are a way of reapproprieting myself.

Parlons d'autre chose. J'ai fait ma rentrée de chant. Au lieu d'une demi heure toutes les semaines ce sera une heure tous les quinze jours; j'espère que je tiendrai le coup. Aussi, le cours est aussi beaucoup plus axé sur le corporel.

Let's talk about something else. I went back to voice lessons with my new teacher. Instead of 30 minutes every week I will attend one hour every other week. I hope I will ba able to cope with the change of pace; one hour, it's long. The lesson focuses a lot on the body now.

Mon mojo tricot et crochet semble réapparaître un petit peu,, mais à moitié. J'ai fait un pull entier au tricot, mais il est si moche que je ne veux pas le montrer; c'était ma première fois avec des manches méthode contiguous. Là je crochète un shrug avec les pelotes qui me restent.

My mojo for crochet and knitting seems to come back, but only partially; I did complete a knit pullover, but it's so ugly I won't post its photo; it was my first time with contiguous sleeves and I wanted it so much to be beautiful. Right now I'm crocheting a shrug with the skeins I have left.

jeudi 15 juin 2017

Retirement - Retraite

En septembre, mon psychiatre prenait sa retraite et je ne m'en suis toujours pas remise. Ce juillet, c'est le tour de ma prof de chant; j'avais commencé le chant il y a quatre ans parce que mon prof de flûte prenait sa retraite et je ne me voyais pas continuer avec quelqu'un d'autre, et là c'est la même chose, je ne me vois pas continuer avec quelqu'un d'autre. D'autant plus qu'elle était au courant pour mes difficultés et mes médocs et avait aménagé mon cours : je chantais assise pour éviter de tomber dans les pommes et on se focalisait sur le plaisir de chanter plus que la technique qui me donnait littéralement envie de vomir. Et elle est très patiente avec mes sautes de mémoire dues aux médocs. Je ne suis pas sûre que sa remplaçante sera aussi patiente. Donc je pense arrêter le chant et faire des activités au CMP à la place, et ça me reviendra moins cher.
Tout ça pour dire que tout le monde prend sa retraite, et j'ai beau me dire que c'est mérité, je me sens abandonnée; ma plus grande peur c'est que ma généraliste suive la tendance, vu qu'il y a pénurie de médecins dans la région (à trente km de Paris, c'est fou, mais vrai; mes parents cherchent un nouveau médecin traitant et n'arrivent pas à trouver)

Tout ça pour dire que je fais un choker à ma prof, en coton noir, avec une rose en crochet irlandais sur un collier en filet.


In september, my psychiatrist retired; I'm still not over it. This july, it's my voice teacher's turn; I started singing four years ago because my flute teacher retired and I didn't see myself going on with someone else, and now, it's the same situation, I don't see me singing with someone else. She was aware of my difficulties and medications and did accomodations to my sessions : I sing while sitting because standing up makes me faint and we focus on the pleasure of singing and the repertoire rather than technique, which makes me gag. And she's very patient with my memory lapses due to the medication. I can't be sure the new teacher will be as patient. So I think I'll stop taking voice lessons and do activities at the free mental health dispensary instead, and it will be better for my budget.
All this to state everybody retires, and I know it's well deserved, I still feel left alone. My biggest fear is that my GP follows the trend. There is a drought of doctors in the region. We're only 30km from Paris, so this is madness, but it's true; my parents arre currently searching for a new referee GP and can't find one.

All this to say I'm crocheting a choker for my teacher, in black cotton, with an irish rose on a filet crochet base.

mercredi 1 février 2017

Easy FO - Ouvrage facile

un petit panier pour mes lingettes à lunettes.

a little basket for my glasses' wipes :


vendredi 13 janvier 2017

First FO of the year! - premier ouvrage de l'année!

On ne peut pas dire que je sois en avance. Voici le cadeau de Noël aux membres d'un club d'arts du fil auquel j'appartiens.
Je ne peux pas les offrir avant février de toutes façons. Il y a eu les semaines des repas de Noël et de la galette des rois que j'évite car j'ai du mal avec l'excitation ces jours là; aujourd'hui je ne pouvais pas y aller car vendredi 13 et la semaine prochaine il y aura sûrement du verglas.

I'm fashionably late. This is the Christmas gift for the members of a fiber arts club I belong to. I can't gift them before february anyway. There were weeks where they had the feasts for Christmas, and then Epiphany, and I don't attend those because the excitation on these days triggers my anxiety; today I can't because it's friday the 13; and next week they forcast ice storms.







Je n'y vais pas souvent de toutes façons; la plupart du temps je suis juste trop angoissée et fatiguée pour y aller.

I don't go very often, anyway; most of the times I feel too anxious and tired to go out of the house.